Ecologie scientifique et dimension sensible, par Jacques Tassin

Interview par Claire Damesin – Ecologie Harmonie

« Jacques Tassin, chercheur scientifique en écologie végétale et écrivain, nous livre ici l’importance de la dimension sensible du vivant dans sa relation avec la nature. Il vient de publier « Pour une écologie du sensible » (Odile Jacob, 2020). En tant qu’écologue, il travaille au CIRAD (la recherche agronomique pour le développement), organisme français de recherche orienté sur les régions tropicales et méditerranéennes. »

Tournage en juin 2019.

Ses autres livres en relation notamment avec les plantes :

– Penser comme un arbre (Odile Jacob, 2018)

– À quoi pensent les plantes ? (Odile Jacob, 2016)

– La grande invasion : qui a peur des espèces invasives ? (Odile Jacob, 2014)

Et un chapitre récent : Tassin J. (2020). Intelligence des plantes : les maux des mots. In L’intelligence des plantes en question (M.-W. Debono ed.). Paris, Hermann.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s